Vérité

Publié le 8 Juillet 2016

Vérité

Apporte-moi l’envers du miroir

que je le transforme en cascade de lumière

des craquelures sillonnent le terrain brûlé par l'air

qui monte des lentes caravanes sur l’horizon


Dans un coin de chambre, l'anxiété

A son visage pâle. Son corps s’élève

En battements d’ailes d’oiseaux sur la mer

Au-dessus l’esprit s’épuise
son ombre tombe longue et saillante

S'efface, se contracte, entaille les marges de la page

Prends cette image de corbeau solitaire

Les ailes gorgées de malédiction

Etrange urgence des blondes transparences

Tel un mirage affolé de lumière

Apporte-moi le temps des retrouvailles

avec des paroles simples et des visages sans masque.

08/07/2016

Rédigé par nicoletta

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article