Carte postale

Publié le 7 Juillet 2016

Et si je vous disais la nappe bleue de l’eau tel un œil de la planète ?

Et la réverbération pudique des saules à son bord

Et au-delà des rives la part d’ombre,

Secrète

Dissimulant sous les arbres un antique lavoir

Profil de buée sur les graviers de la rivière

Auriez-vous tenté de briser le miroir

Et troubler l’image en son envers

Auriez-vous écouté les chants de femme

Et les cris au moment d’étendre le linge sur le pré ?

L’utilité de tout cela ?

Voilà un bout de ciel recueilli sur un baptistère en plein air

Des silhouettes en prière sur le chemin de halage

La méditation joyeuse des lavandières

Préparant la toilette des mariages

Vos yeux frémissent pleins de fraicheur liquide

Même eau étonnée

Ils suivent la procession antique de ce chemin de noces

Jusqu’à l’heure accomplie de l’amour.

Nicole Barrière

Rédigé par nicoletta

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article